phytoreflex : phytothérapie, réflexologie plantaire,santé, medecine naturelle, soin, massage, huiles essentielles

Aller au contenu

Menu principal

Phytothérapie

La phytothérapie, en complément de la nutrition, peut atténuer de nombreuses souffrances physiques ou psychique. Elle désigne la médecine fondée sur les extraits de plantes et les principes actifs naturels. D’un point de vue étymologique, le terme «phyto» de phytothérapie provient du grec ancien avec le terme plus précis de «phyton» et signifie «végétal».
La phytothérapie est donc la «thérapie par le végétal ou par le monde végétal».

En  phytothérapie les plantes sont utilisées sous multiples formes
- Dans l’alimentation : fruits, légumes, épices, aromates, algues, huiles végétales, graines, germes  …
- En jus frais ou lactofermentés
- Sous forme d’infusion, de décoction, de macération.
- En teinture mère, huiles essentielles, macérât glycérinés, extraits secs (gélules ...)
Issue de traditions ancestrales à travers le monde, elle constitue un bon moyen de se soigner au quotidien, limitant ainsi les dépenses de santé et les effets délétères de la prise de médicaments allopathiques (antibiotiques, antidépresseurs, etc. ...).


Télécharger notre dossier
anorexie mentale et phytothérapie

L'apport des végétaux dans le traitements de l'anorexie mentale.



Selon la revue l’Economiste,( source : CON S E I L S P E C I AL I S E   P P AM 19, juin 2012), le marché mondial des plantes aromatiques et médicinales serait estimé à environ 64 $ US milliards. Ainsi, plus de 35 000 plantes sont utilisées dans des industries comme la pharmacie, la phytothérapie, l’herboristerie, l’hygiène…
Des plantes utilisées à des fins thérapeutiques, aromatiques ou culinaires, sont également utilisées dans la fabrication de cosmétiques, de médicaments, et compléments alimentaires. Elles sont aussi la base des produits naturels transformés à forte valeur ajoutée tels que les huiles essentielles, les extraits secs et liquides et les oléorésines. (Sécrétion naturelle formée d'une essence et de la résine résultant de l'oxydation de cette essence, recueille par incision du tronc)
Parmi cette offre abondante, les recommandations proposées par les magazines, les télévisions, les radios, comment utiliser ces plantes qui peuvent se révéler autant bénéfiques que dangereuses ?
En effet, les plantes, véritables êtres vivants au métabolisme complexe, possèdent des substances capables de les maintenir en vie, de les soigner, d’assurer leur reproduction, mais aussi de repousser leurs adversaires. Consommées en forte concentration, ou dans un contexte spécifique, ces molécules peuvent se révéler nuisibles pour notre organisme. Certaines huiles essentielles, par exemple, à trop fortes dose ou à long terme, peuvent être neurotoxiques ou hépatotoxiques. Malheureusement, ces informations sont peu détaillées lors de l’achat de produits phytothérapeutiques, c’est pourquoi il est nécessaire de bien se renseigner avant de choisir de se traiter avec la phytothérapie.
Il faut savoir qu’une plante ne possède pas les mêmes propriétés suivant la partie utilisée (P.U). Les modes d’extraction des substances ainsi que leurs conservations modifient considérablement la composition du produit final. Il excite multiples formes galéniques et de nombreux laboratoires. Par conséquent, il importe de connaitre l’origine (lieu, mode de production), la qualité de la plantes fraiche, les conditions de cueillettes et d’extraction, de transport et de conservation.




Retourner au contenu | Retourner au menu